Comment préserver sa flore vaginale ?

Trouvez le juste équilibre pour protéger votre flore vaginale !

La flore vaginale : un équilibre fragile

La flore vaginale est composée d’un ensemble de bactéries, les « lactobacilles » dont la mission est de vous protéger des infections. Les lactobacilles créent une véritable barrière au niveau de la muqueuse intime, notamment grâce à leur production d’acide lactique, une substance naturelle et acide qui bloque le développement des mauvais germes, susceptibles de provoquer des infections vaginales. Merci les lactobacilles !

Zoom sur le pH vaginal

Pour mieux comprendre comment les lactobacilles nous protègent, il faut évoquer le pH. Cela vous dit quelque chose ?

Le pH signifie « potentiel Hydrogène » et indique le niveau d’acidité par exemple d’un aliment, d’un fluide, d’une boisson…
Un pH de 7 est dit « neutre » (c’est le pH de l’eau pure).

Quand tout va bien, les lactobacilles permettent de maintenir le pH vaginal entre 3,8 et 4,5 (pH acide).

Les troubles de la flore vaginale

Mais cette protection naturelle est en fait un équilibre fragile. Certaines situations peuvent déséquilibrer votre flore intime:

  • une période de stress,
  • la prise de certains médicaments (ex : antibiotiques),
  • l’utilisation de soins d’hygiène intime inadaptés,
  • voire juste le fait de porter des pantalons moulants ou des sous-vêtements synthétiques.

Tout cela peut réduire le nombre de lactobacilles présents au sein de votre flore vaginale.

Lorsque les lactobacilles ne sont plus assez nombreux, ils n’arrivent plus à maintenir un pH vaginal acide.

Des germes pathogènes peuvent alors profiter de ces conditions pour se développer : c’est la porte ouverte aux irritations intimes, aux infections...

Alors pour maintenir l’équilibre de la flore, assurer la protection de votre intimité et éviter les désagréments, voici quelques règles à suivre :

Comment bien faire sa toilette intime ?

Ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire.

Hydralin Flora®, pour dire au revoir aux infections vaginales à répétition.

En savoir plus
Top